Tadorna ferruginea (Pallas, 1764)

Tadorna casarca  – Ruddy Shelduck – شهرمانة حمراء

UGS : 93fc024c5f96 Catégorie : Product ID: 2087

Description

test

Cette espèce monotypique habite le Sud-est de l’Europe, l’Asie centrale, le Nord-ouest et le Nord-est Africain. Partiellement migratrice, la population hivernante en Tunisie est probablement d’origine, Nord-est de l’Afrique, Est méditerranéen ou Mer Noire. La population nicheuse est probablement d’origine tuniso-algérienne (Delany et Scott, 2006).


1. TAXONOMIE ET BIOGEOGRAPHIE

RègnePhylumClasse Ordre Famille Genre
AnimaliaChordataAvesAnseriformesAnatidaeTadorna

2. ÉVALUATION DE LA POPULATION NICHEUSE

Echelle Critères Catégorie Tendance Date
Globale (*)LCINCONNUE01 octobre 2016
Europe (**)LCINCONNUE
TunisieC2a(i) ; DCRDIMINUTION

• PRÉ-ÉVALUATION: La population considérée est relictuelle avec de faibles effectifs variables de 40 à 100 individus matures. Un déclin continu est constaté durant les trois dernières décennies. Pour ces raisons, l'espèce est classée En danger critique (CR) en Tunisie.

• ÉVALUATION : La population nicheuse de Tadorne casarca est sédentaire qui ne révèle pas d’échanges significatives avec la population conspécifique de l’Algérie dont la situation est meilleur mais touchée pratiquement par les mêmes menaces. On préserve alors la catégorie En danger (EN) pour la population nationale de casarca.

3. CARACTERISATION DE LA POPULATION NICHEUSE
• Durée d’une génération : 10,9 ans
• Statut phénologique : Nicheur sédentaire
• Répartition : Sud Ouest (Région de Tozeur et surtout Kébili-Douz)



• Zone d’occurrence : Données indisponibles
• Zone d’occupation : > 36.000 Km2
• Taille et tendance de la population nicheuse : 50 - 100 couples

4. HABITAT ET ÉCOLOGIE
Couples solitaires qui persistent encore dans des zones humides calmes, faiblement fréquentées et relativement salines du sud-ouest.

5. MENACES
La chasse + exondation prolongée des quartiers d'accueil + grippe aviaire.

6. ACTIONS DE CONSERVATION
ACTIONS DE CONSERVATION EN COURS :
Espèce inscrite à l’Annexe II CMS, à l’Annexe I de la Directive Oiseaux et à l’Annexe II de la Convention de Berne. A l’échelle nationale, cette espèce est protégée par l’arrêter annuel de la chasse.
ACTIONS DE CONSERVATION PROPOSÉES :
protection contre la chasse + protection des sites clés + création de nids artificiels.

7. BIBLIOGRAPHIE
Cette espèce monotypique habite le Sud-est de l’Europe, l’Asie centrale, le Nord-ouest et le Nord-est Africain. La population nicheuse est probablement d’origine tuniso-algérienne
AUTEUR - ÉVALUATEUR : Nabil HAMDI
SOURCES DE DONNÉES : Med Ali CHOKRI ; Foued HAMZA ; Nabil HAMDI & Hbib DLENZI
RÉVISION: Rida OUNI & Aymen NEFLA